tlchargement

 

Cette année encore, j'ai eu le plaisir d'être sélectionnée pour participer comme en 2017 aux matchs de la rentrée littéraire organisés par PRICEMINISTER Rakutengroup qui offre la possibilité de recevoir gratuitement un des titres de cette rentrée littéraire, simplement en échange d'une critique.

J'ai opté pour un roman, Helena de Jérémy Fel, déjà connu pour 

Les loups à leurs portes.

 

 

41NX1Wd-N1L

 

 

L’auteur :

Jérémy Fel a été scénariste de courts-métrages et libraire. Il travaille actuellement à l’adaptation cinématographique de son premier roman Les Loups à Leur Porte qui a remporté le Prix Polar en Série 2016.

 

4ème de couverture :

Kansas, un été plus chaud qu'à l'ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l'Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l'ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s'échappent d'une cave. Des rêves de gloire naissent, d'autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l'équilibre familial. Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu'en l'infligeant à d'autres... Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d'où ils tenteront par tous les moyens de s'extirper. Quitte à risquer le pire. Et il y a Helena... Jusqu'où une mère peut-elle aller pour protéger ses enfants lorsqu'ils commettent l'irréparable ? Après Les Loups à leur porte, Jérémy Fel aborde cette vertigineuse question dans une grande fresque virtuose aux allures de thriller psychologique.

 

Vous avez deux options, soit vous abandonnez la lecture dès les premières lignes, soit vous vous laissez emporter durant plus de 700 pages, 732 très exactement !

Si je ne m’étais pas engagée à présenter ce livre sur la Lorgnette, je l'aurais reposé dès les premiers mots car l’auteur sans perdre de temps installe une atmosphère glauque, morbide et presque insoutenable !

 

Le décor tout d’abord :

Une petite ferme perdue au milieu des champs de maïs, au Kansas. Monde de poussière et d’ennui exacerbé par la chaleur plus forte que d’habitude.

Les personnages : 

D’un côté une famille modeste : Norma, veuve, et ses trois enfants.

L’aîné, Graham, qui ne rêve que d’échapper à la famille et de vivre ailleurs avec sa petite amie Amber.

Tommy, 17 ans qui, en proie à des problèmes psychologiques et à des hallucinations, ne parvient à gérer sa propre souffrance qu’en la reportant sur les autres. C’est lui qui ouvre le bal avec une scène glauque.

Et la petite dernière, Cindy, que Norma verrait bien gagner le titre de mini-miss.

De l’autre côté, Harley, une adolescente paumée, une pauvre petite fille riche, qui tombe en panne de voiture en se rendant à un tournoi de golf.

Les chapitres portent tour à tour le nom des quatre personnages-clefs. L'un après l'autre, ils racontent une partie de l'histoire afin de constituer un tout. Une manière de les emprisonner dans une sorte tourbillon incontrôlable et de leur faire prendre conscience de leur part de responsabilité.

Gravitent autour quelques jeunes, accros aux rails de coke, un policier qui semble ne rien comprendre, un voisinage plus intéressé par les commérages que par l'écoute positive, un père absent, une prostituée qui est une des rares à avoir une once d’empathie …

Drame de l’amour maternel : Pour protéger ses enfants, quand ils ont commis l’irréparable, jusqu’où ira Norma ?

Drame de la violence : Jérémy Fels en exploite, avec art, tous les aspects, viol, inceste, torture humaine et animale, pédophilie, maladie mentale, vengeance et détaille leurs mécanismes.

Ne vous attendez pas à un roman policier. Les crimes restent impunis par la loi. Les personnages font justice eux-mêmes.

Attendez-vous davantage à un roman jouant sur tous les registres de la psychologie. Si les premières pages de l’intrigue sont cousues de fil blanc, celle-ci prend, au fil de la lecture, des allures de drame psychologique, se renouvelant sans cesse, entraînant le lecteur dans une horreur insoupçonnable et impensable.

J. Fels manipule à loisir ses personnages mais aussi le lecteur, faisant appel à sa bienveillance envers chacun des personnages à qui ce dernier trouve tout naturellement des excuses dont les racines plongent dans leurs origines. Ces circonstances atténuantes seront vite oubliées quand les mêmes personnages lui feront horreur quelques chapitres plus loin.

Et comment comprendre le titre ? Et qui est Helena ?

Il faut attendre les toutes dernières pages pour le savoir mais surtout pour comprendre quel est son rôle dans l’histoire. Et si Helena était tout simplement à l’origine d'un effet papillon ?

Je n’en dirai pas plus avec le risque de vous en dire trop... et si vous aimez les gros pavés et que vous avez le cœur bien accroché, je ne peux que vous conseiller ce livre.

 

 

 

Je vous retrouve demain avec les sujets habituels.

 

Je vous souhaite un bon début de semaine et vous embrasse !

 

LAVANDINE