Encore un De Tout et de Rien aujourd'hui.

Les cartes de vos vacances continuent à arriver pour mon plus grand plaisir.

Des cartes dans sa boite aux lettres c'est quand même mieux que des factures ou de la publicité !

Merci aux gentils expéditeurs/trices  qui se reconnaitront aisément.

 

montage

 

Dans mon dernier De tout et de Rien, je vous avais montré les poêlées que nous avions mangées au restaurant, invités par Miss N°1.

Pour ne pas vous déclencher une crise de foie (je tiens à ce que vous soyez en pleine forme pour me lire...), j'ai réservé les desserts pour l'article d'aujourd'hui !

 

Café gourmand pour la miss

resto avec va 09 18 (7)

 

 

Coupe Forêt noire pour zhom qui rappelons-le avait ingurgité auparavant sa poêlée plus la moitié de chacune des nôtres ... Je vous laisse imaginer son estomac !

 

resto avec va 09 18 (4)

 

 

Un kougloff glacé au marc de gewurtz pour moi

 

resto avec va 09 18 (5)

 

 

Nourrir son corps c'est très bien, mais nourrir son esprit n'est pas mal non plus.

Miss n°1, qui est une inconditionnelle de Bussi, comme certains d'entre vous ... suivez mon regard...,  m'a prêté Nymphéas noirs.

Et donc pour être un peu moins bête, je me suis attaquée à la lecture.

Je ne vous dévoilerai pas l'histoire sinon que c'est roman policier à trois voix, bien écrit et bien ficelé.

Le roman m'a permis de me remémorer notre visite à Giverny et il n'y aucun doute, Bussi a fait un travail de recherche pour s'approprier les lieux avant l'écriture de son roman.

Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai intuitivement fait des rapprochements entre les personnages et finalement le dénouement m'a conforté dans ce que j'avais senti.

Moi qui cherchais un livre facile à lire, je ne l'ai pas trouvé avec Nymphéas noirs dont la lecture n'est pas forcément aisée car il faut capter tous les détails et le moindre mot est important. 

Cela reste néanmoins un excellent polar lorsqu'on a l'esprit libéré pour la réflexion.

 

09 18 (14)

 

 

Et pour terminer le billet d'aujourd'hui une note d'humour ...

Si vous regardez bien la photo, vous voyez un petit tapis vert comme ceux qu'on pose à l'extérieur.

Le nôtre prend place devant la porte du camping-car ... 

Et là pas de véhicule, il est esseulé au milieu d'une aire de service !

J'ai pris cette photo à notre arrivée sur l'aire ou plutôt à notre retour car nous étions partis faire quelques courses et au retour .... notre paillasson nous attendait tranquillement ...

Zhom n'ayant pas beaucoup de cervelle avait quitté l'endroit en l'oubliant tout bonnement !

 

 

08 18 (7)

 

 

Je vous quitte pour aujourd'hui.

Je reviendrai demain vous parler d'autre chose.

Mais d'ici là profitez bien du soleil qui est encore généreux.

Je vous embrasse.

 

LAVANDINE