Entre la mi-Carême et Pâques, c'est l'époque des beignets chez nous.

 

La création du beignet date de l’Antiquité puisqu’on en retrouve la mention chez Apicius, épicurien romain (et sacré loustic !) né en 25 avant J.C.

En France, le mot « beignet », diminutif du mot « beigne », serait apparu en 1378.

 

 

20180217_112613

 

 

On retrouve cette pâtisserie chez Rabelais au XIVème siècle mais elle porte alors le nom de bugne.

(celles-là n'étaient pas fameuses et j'en ai mangé de meilleures chez le pâtissier du Grand Bornand)

Les bugnes se consomment en Savoie, dans la Vallée du Rhône, à St Etienne, en Franche-Comté et chez ma copine Patricia, en Isère.

 

 

DSC_9027

 

 

Il semblerait que cette pâtisserie ait vu le jour au moment du mardi-gras car il s'agissait d'utiliser les réserves de beurre, huile, œufs avant les quarante jours de jeûne qui allaient suivre.

 

02 2015 (71)

 

 

Ce n'est plus le cas de nos jours mais je fais toujours des beignets à cette époque depuis plus de 40 ans.

Ma recette se fait avec une pâte à kougloff un peu plus ferme.

 

02 2015 (88)

 

 

Vous trouverez la recette dans le tiroir.

En Alsace, nous consommons plusieurs sortes de beignets (fasanachtkiechles) dont les schenkele (cuisses de dames), essentiellement dans le Haut-Rhin, mais aussi des beignets au fromage blanc et naturellement les fameuses boules de Berlin, qui ne sont d'ailleurs pas originaires de Berlin !

 

 

fevrier 2017 (155)

 

L'an dernier, je les ai testées et nous les avons bien aimées mais cette année impossible de faire tenir les 2 couvercles ensemble ....

Et la confiture dans la friture, ce n'est pas génial !

Les années se suivent et ne se ressemblent pas !

La recette dans le tiroir.

 

DSC_8655

 

Dans certaines régions ce sont les gaufres et les crêpes qui sont faites à ce moment-là.

Cette année, j'ai testé les beignets au four. Même si j'étais plus que sceptique ( et pas septique comme la fosse !), nous avons été agréablement surpris.

Un bon beignet bien moelleux avec un petit goût de noisette (là je ne suis pas très fan mais je n'avais plus d'amandes en poudre !!!), avec le goût de la friture et en moins aussi ... les calories !

 

Si la recette vous tente, elle est dans le tiroir.

 

Je vous ai aussi parlé en mois de février des beignets chinois aux fruits.

Pour ceux que la recette intéresse, elle est également rangée dans le tiroir.

 

Demain pas de panique : l'article ne paraîtra qu'à midi pile. 

Nous serons en effet le 15 et la photo du mois est de retour.

 

Je vous souhaite une bonne journée du mercredi et vous dit "à demain " !

D'ici-là, portez-vous bien !

Lavandine