Après  notre bivouac à Vieux-Port, nous avons repris la route.

Nous avons quitté les bords de Seine pour nous enfoncer dans les terres cultivées.

 

hauville 25 07 (5)

 

Arrêt à Hauville où nous attend un des plus anciens moulins de France et l'un des rares à avoir survécu des 111 moulins de l'Eure.

 

Construit au XIIIème siècle, le moulin a appartenu à l'abbaye de Jumièges jusqu'à la Révolution.

Au XVIIIème siècle, on y a adjoint un four à pain et une maison pour le meunier.

 

hauville 25 07 (3)

 

 

La chaumière a été construite en 1992.

 

hauville 25 07 (4)

 

 

Prochaine étape : La Haye-de-Routot.

La principale curiosité dans ce village, ce sont les deux ifs âgés d’environ 1500 ans qui abritent une chapelle chacun.

 

 

la haye de routot 25 07 16 (4)

 

 

Les chapelles se sont créées naturellement et au XIXème siècle, les cavités sont devenues si grandes que le clergé les remarque et fait installer une chapelle dédiée à Sainte Anne dans le tronc le plus grand, 16 m de circonférence.

 

 

la haye de routot 25 07 16 (10)

 

 

Dans le second, dont la circonférence ne mesure que 14 m, on établit un oratoire dédié à Notre-Dame de Lourdes.

 

la haye de routot 25 07 16 (13)

 

Le fait de planter des ifs dans les cimetières n’est pas anodin.

L’if symbolise l’immortalité.

Mais il y a une raison plus terre à terre. Les villageois ne faisaient pas pâturer leurs bêtes dans les cimetières car le bois, l’écorce et les feuilles des ifs sont mortels pour le bétail.

 

la haye de routot 25 07 16 (14)

 

 

A côté s'élève l'église paroissiale Notre-Dame dont la construction initiale remonte au XIIIème siècle.

 

la haye de routot 25 07 16 (20)

 

L'intérieur est orné de statues.

 

la haye de routot 25 07 16 (18)

la haye de routot 25 07 16 (19)

 

Le porche qui précède l’entrée, en colombages avec soubassement de silex, est du XXème siècle.

 

la haye de routot 25 07 16 (22)

 

 

Demain, nous irons visiter le village !

D'ici là belle journée.