08 mai 2017

08/05/17 : Loches # 6, Le logis royal

  Aujourd'hui, nous allons découvrir le logis royal, bâti sur la pointe de l’éperon dominant la vallée de l’Indre, à quelques pas du donjon. Il nous reste encore une petite heure. Le billet d'entrée à la forteresse inclus aussi celui au logis royal. Il faut donc en tenir compte quand on débute la visite, surtout hors-saison où les lieux ferment à 17h.   Le logis royal a été commencé par Charles VII qui ne voulait pas résider au donjon qu'il avait transformé en prison. C’est l'une des résidences préférées des... [Lire la suite]

06 mai 2017

06/05/17 : Loche # 5 : La cathédrale St-Ours

  La collégiale a été fondée en 965 par le comte d'Anjou Geoffroy Grisegonelle, le père de Foulques Nerra pour abriter une précieuse relique : la ceinture de la Vierge. Elle a alors comme vocable : Notre Dame du Château.   A la Révolution, elle devient simple église paroissiale et prend le nom de St-Ours.     C'est ainsi que la collégiale St-Ours nous est apparue de la ville basse.     Et ainsi du haut du donjon.     Côté portail, elle semble peu vaste, enclavée au milieu... [Lire la suite]
04 mai 2017

04/05/17 : Loches # 4, le donjon

  Vous vous rappelez que je vous avais conseillé de vous reposer ? Aujourd'hui, nous allons gravir le donjon, aperçu déjà de loin.       Sa construction attribuée à Foulques Nerra, Comte d'Anjou (987-1040) remonte au début du XIè siècle. Haut de 36 m, il est considéré comme l'un des plus imposants donjons de l'époque romane.       Le toit et les planchers ont disparu mais les étages se repèrent aisément aux différentes cheminées.       La grande salle,... [Lire la suite]
Posté par lavandine1 à 00:08 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
30 avril 2017

30/04/17 : Loches # 1, la ville

Nous voilà donc à Loches. La ville n'était pas à notre programme mais un petit coup au guide de voyage nous a donné l'envie de la découvrir.   Les camping-cars sont les bienvenus à Loches. C'est donc dans cet endroit bucolique près de la gare que nous nous arrêtons.     Entrons dans la ville basse par la porte des cordeliers ouverte au XVème siècle. Elle était équipée de deux ponts-levis franchissant un bief de l'Indre.     Quel que soit l'endroit où nous levons la tête, nous apercevons la... [Lire la suite]