Bonjour les « zamis »,

 

Comme prévu, voici la suite de mon coup de gueule !

Vous me suivez toujours ?

 

 

On s’est arrêté au creusement de la pelouse.

On va passer au coulage de la dalle…. Et quelle dalle !!!!

Nous sommes le 14 mai …. (je vous rappelle : tout devait être terminé fin de la semaine du 20/05)

 

Je ne sais pas vous mais moi quand je fais quelque chose, j’essaie de le faire correctement tout de suite. Je ne tricote pas un pull n’importe comment pour être obligée de le détricoter et de recommencer …

Et bien si il y a des gens qui font ainsi…

La dalle était si lisse qu’il a fallu pendant plus d’une journée la poncer (le jour où papa s'est déplacé !!!)

 

DSC_5804

 

 

Je vous ai fait un agrandissement pour que vous puissiez voir le travail de sagouin !

 

27 07 19 (2) - Copie

 

 

Livraison de la suite du matériel le 18 mai (un jour d'avance): sans problème ; un fournisseur et un livreur au top. 

Si, si ça existe... J'ai foi en l'homme sérieux !

 

DSC_5836

DSC_5842

 

Le 21/05, ah il faudrait bien continuer …. C’est drôle de devoir travailler les pieds dans l’eau… Il n’y a qu’eux que ça amuse !

 

DSC_5881

 

une "journée de travail" .... à cette allure on attendra 2020 pour que ce soit terminé...

 

DSC_5885

 

 

Le 23/05, une colère me prend et j’envoie un sms à la commerciale lui donnant l’ordre de se pointer dare dare sur le chantier !

 

27 07 19 (1)

 

Elle a senti le bouchon et moins de 3 heures après elle est sur place !

Ce jour-là après s’être fait « engueulé » comme un petit garçon, le patron ne repartira qu’à 19h55 !!

Les parois sont montées mais la dalle n’est toujours pas poncée.

 

DSC_5902

 

 

Pour ne pas vous embrouiller les idées, je reprends demain pour la suite …

Je pensais vous présenter mon coup de gueule en une fois et je me rends compte en rédigeant mes articles que l’affaire est bien plus grave et complexe qu’elle ne semble au départ.

Vous avez le droit de zapper si vous trouvez ma littérature trop longue ….Je ne vous en voudrai pas.

En attendant demain matin, je vous embrasse et vous souhaite un bon samedi.

 

LAVANDINE, toujours en colère ...