Ciao amici,

 

Je vous propose aujourd'hui un De Tout et De Rien.

 

Le retour après 15 jours de vacances s'est effectué sur les chapeaux de roues.

 

Naturellement, je n'avais rien préparé pour les cours. Et comme je n'aime pas servir du réchauffé, il va falloir travailler double dans les prochains jours. Voilà une situation qui ne me serait jamais arrivée auparavant car j'ai toujours emporté de quoi travailler durant les week-ends et les vacances.

 

Vous devez vous demander pourquoi je vous salue en italien ce matin puisque nous n’avons pas traversé la frontière.

Ste-Maxime a été notre étape la plus à l’est sur la Côte d’Azur.

 

C’est tout simplement que je “parle” en ce moment l’italien durant mon cours de français.

Miss N°1 m'a prêté son premier livre.

 

DSC_2543

 

Nous avons en effet accueilli dans notre classe de 6e un petit Italien qui ne parle absolument pas le français. Et comme personne ne parle l'italien, je peux vous dire que c'est compliqué car mes notions de vocabulaire italien avec ma lointaine formation latine ne sont de loin pas suffisantes pour arriver à converser avec cet élève. Je lui prépare donc tous les jours des fiches de travail, en général sous forme de jeux, afin qu'il puisse s'occuper en autonomie pendant que je poursuis mon cours de français.

Converser en langue étrangère avec un enfant n'a rien avoir avec la conversation entres adultes. L'adulte sait faire la liaison entre les différents mots même si l'ordre et l’accentuation n'y sont pas, les verbes pas correctement conjugués … L'enfant lui ne décode votre message que s'il est correct à tous points de vue ce qui fait qu'on est souvent dans un dialogue de sourds.

L'expérience est très intéressante mais je rentre lessivée.

HELP : Si parmi mes lecteurs, quelqu'un a des fiches de travail pour primo-arrivant, j'en appelle à sa générosité.

 Une cure de magnésium s’avère nécessaire et urgente !

 

DSC_2539

 

 

 

 

Bonne nouvelle !

 

 

 

Les cigognes sont de retour mais je n'ai pas encore pu les prendre avec l'APN et avec le smartphone, les photos sont exécrables. Le Nid du village était occupé. 

 


20190225_112344

 

 

Celui du platane était vide mais ses occupants étaient en train de crapauder dans les prairies, malheureusement à cette heure-là à contre-jour.

On fera mieux la prochaine fois !

 

20190225_112646

 

 

Les retrouvailles entre les deux sœurs se sont effectuées sans trop de problème. On voit quand même que les jeunes chiennes grandissent et s'assagissent.

Il faut dire que nous rentrions de promenade et que tout ce petit monde était KO.

Je vous parlerai de la promenade cette semaine.

 

20190227_130555

 

 

J'ai terminé aussi le livre que j'avais commencé durant nos congés. Il est prêt maintenant à regagner une nouvelle boîte à livres.

Sentiment mitigé. Alain Leblanc écrit bien, analyse en profondeur les sentiments de ses personnages mais le déroulement de l’histoire qui se passe durant la construction du Pont de Tancarville, dans le pays de Caux, est lent, trop lent à mon goût.

 

DSC_2480

 

 

C'était la semaine aussi des invitations.

Tout d'abord une après-midi chez un couple de camping-caristes rencontrés sur un forum et avec qui nous avons sympathisé. Bel après-midi de papotage.

 

DSC_2524

 

Madame collectionne les tortues et il y a des bébêtes qui m’ont beaucoup plu.

 

DSC_2526

 

 

 

Le lendemain, nous avons été invités pour un couscous au restaurant. C'est un plat que j'aime beaucoup et que zhom cuisine aussi, mais un peu différemment.

 

DSC_2533

 

 

 

Et enfin hier soir, nous avons été invités chez mon grand filleul (puisque nous n'avons que 10 ans de différence). Après un apéro dont je vous montre une photo, des joues de bœuf à la provençale. Je connaissais les joues de porc que zhom fait très bien, mais je vous assure que les joues de bœuf, c'est très bon aussi.

 

 

DSC_2535

DSC_2538

 

 

Il est temps que j'aille préparer le repas...même si j'ai encore plein de choses à vous dire...

Je vous retrouverai demain pour un nouvel article, sûrement une balade puisque nous avons profité jusqu'au bout des belles journées hivernales.

 

D'ici-là, je vous embrasse bien fort !

 

LAVANDINE