Nous continuons avec des photos d'eau !

Nous sommes toujours dans le Ried d'Alsace, le grand Ried, celui qui s'étend entre Strasbourg et Colmar, entre les berges du Rhin et l'Ill.

 

Le terme de ried semble provenir de l'alémanique Rieth qui signifie roseau et qui dit roseau dit eau ...

 

DSC_8311

 

Le Ried, ce sont des prairies inondables et/ou des forêts galeries modelées par les divagations du Rhin ou de l’Ill dans sa zone d’épandage.

Une forêt galerie est une forêt qui d’étend au-dessus d’un cours d’eau ou d’une zone humide et qui forme une sorte de voûte.

Les mille hectares du ban de la commune de Rhinau (Bas-Rhin), un peu plus au sud-est de l'endroit que  je vous montre, constituent le dernier exemple de forêt galerie tempérée en Europe occidentale.

 

DSC_8309

 

Avant sa canalisation, le cours d’eau déposait chaque année ses alluvions et rechargeait la nappe phréatique. C'était tout à fait normal et l'homme s'adaptait !

 

DSC_8321

 

Malheureusement, 80 % des prairies ont été retournées et transformées en champ de maïs et cela nécessite alors une gestion scrupuleuse des crues.

 

DSC_8337

 

 

Les crues du printemps et d'automne sont tout à fait normales. L'une provient de la fonte de la neige des Vosges, l'autre de la pluie automnale.

 

DSC_8308

 

 

Dans cette réserve, il est possible de retrouver la biodiversité qui existait lorsque le Rhin et l’Ill étaient encore sauvages.

Les prairies sont bien présentes et la végétation s'est habituée à avoir régulièrement les pieds dans l'eau.

 

Je vous retrouve demain pour un autre sujet.

J'espère qu'il ne fait pas trop froid chez vous ...

En Alsace, on a un temps de saison mais on n'a plus l'habitude....

 

Je vous embrasse.

 

LAVANDINE