Nous continuons aujourd'hui notre circuit, le Noël d'Antan.

Je vous rappelle que ce n’est pas un marché de Noël puisqu’il n’y a pratiquement rien à vendre mais qu’on y représente la vie dans nos campagnes.

 

Etape 6 : La fête foraine

DSC_9510

DSC_9512

DSC_9515

 

Etape 8 : Chez les bûcherons

J’ai vérifié les lapins étaient vrais et ils ont vraisemblablement fini en civet lundi !

DSC_9524

 

Etape 9 : La distillation

Dans la cour du distillateur, de jolies décos !

 

DSC_9532

DSC_9535

DSC_9536

 

 

L'alambic


L'Histoire ou la légende attribuent la découverte de la distillation aux Égyptiens.

L'alambic n'arrive que plus tard, importé par les Arabes.

Le schnaps était jadis de consommation très régulière dans nos campagnes : on avalait en effet le matin, avant de commencer sa journée, un verre de schnaps.

L'autorisation de distiller a connu beaucoup d'évolutions.

D'abord, privilège exclusif des ordres monastiques, les campagnes napoléoniennes assouplissent ce privilège afin de fournir plus d'alcool pour soigner hommes et chevaux.

Lors de la 1ère guerre mondiale, la distillation gratuite est ramenée de 20 à 10 litres par an.

En 1960, sous l'impulsion de Pierre Mendès France, les privilèges des bouilleurs de cru sont abolis. On peut continuer à distiller moyennant le paiement d'une taxe à l'état.

Il était possible de goûter mais zhom ne voulait pas boire de l’alcool de pomme le ventre vide.

DSC_9539

 

Je vous retrouve demain, premier jour du WE et des vacances scolaires pour la suite de notre promenade.

D’ici-là, je vous souhaite un bon et agréable vendredi !