Je vous emmène aujourd'hui dans ma ville natale, Strasbourg.

Une partie des photos de cette série a été faite lors de la balade "Industrie magnifique" dont il reste encore un volet à programmer.

 

Qu'est-ce que le touriste lamda connaît de Strasbourg ?

Je ne pense pas me tromper en disant la CATHEDRALE.

 

Enfin, vous me direz, vous qui passez par ici ...

 

Celle que tout le monde nomme couramment CATHÉDRALE s’appelle en fait Notre-Dame de Strasbourg.

Sa flèche haute de 142m domine les toits de la ville et se distingue bien au-delà de la place qui porte son nom. Elle a été jusqu’en 1874 le monument le plus haut du monde.

 

 

DSC_0028

 

Son édification a commencé au XIIème siècle pour s’achever au XVème.

C’est pourquoi elle réunit à la fois des parties romanes et gothiques même si ce dernier style domine amplement. 

 

DSC_2903

 

C’est d’ailleurs la plus vieille cathédrale gothique au monde et sa construction repose sur un socle de limon et d’argile renforcé par des pieux en chêne réputé imputrescible, enfoncés dans la nappe phréatique. Mais il fallut suite à l’abaissement de la nappe au début du XXème siècle, renforcer ce système de pilotis par des coulées de béton.

 

DSC_2735

 

 

Elle se distingue par un très riche statuaire, aussi bien à l’intérieur que sur les façades extérieures.

Il y a plus de 2000 figures taillées sur les murs ou peintes sur les verrières.

Ici la statue d’Othon III, sur la façade sud.

 

DSC_0006 (2)

 

Le jour où j’ai pris cette photo, mon regard s’est porté sur cet ensemble de cadrans solaires que je n’avais jamais remarqué.

J’ai eu la réponse en consultant le net. Ce sont les cadrans de Dasypodius qui ont été rénovés au début de l’année 2018.

La cathédrale compte 14 cadrans solaires en tout.

 

Conrad Dasypodius (1531-1601) a installé, en 1572, trois cadrans solaires sur le fronton sud. Ils servaient au calcul et au réglage de l'horloge astronomique qu'il a construit. Ces cadrans étaient, à l'origine, peints sur la façade. Ils ont été gravés dans la pierre lors de la restauration de 1669.

http://michel.lalos.free.fr/cadrans_solaires/autres_depts/bas_rhin/cs_strasbourg.php#c7

 

DSC_0007 (2)

 

 

Je vous laisse pour aujourd'hui.

Nous reviendrons à Strasbourg plusieurs fois encore.

Mau auparavant, nous nous retrouverons demain pour la fête des Mamans.

 

Gros bisous

 

LAVANDINE