Les dernières photos datent des vacances du mois d'octobre.

Depuis nos deux chiottes ont bien grandi, pas toujours en sagesse d'ailleurs !

 

4

 

 

octobre 2017 ( Noa)

 

noel 2017 (74)

 

Noël 2017 (Noa)

 

DSC_8190

 

Noor, la plus vive des deux, début janvier.

Le parc a pris ses quartiers d'hiver dans la cuisine.

 

DSC_8207

 

Noa, la plus calme

 

DSC_8196

 

On ne les confond plus à présent. Elles ont toujours leur kilo de différence et elles n'ont pas du tout la même tête.

A gauche Noa, à droite Noor

 

noor et noa 16 01 18 (20)

 

DSC_8212

 

Début janvier, quelques jours après leurs 6 mois, stérilisation

Le soir de l'opération, elles avaient déjà pratiquement retrouvé leur forme !

Pendant 15 jours, il a fallu les séparer complètement car à deux, elles n'arrêtent pas de batailler.

Depuis, le parc a été transformé en portillon et elles se retrouvent chacune d'un côté.

 

Même issues de la même fratrie, Noor et Noa sont totalement différentes, de physique et de caractère.

Noor, comme je me plais à le dire est les jambes. Fofolle, montée sur ressorts, elle n'arrête pas du matin jusqu'au soir, empêchant sa soeur de faire la sieste. Par contre, elle préfère rester au chaud à l'intérieur. Et n'ose pas monter et descendre les grands escaliers.

Il faut aussi la surveiller comme le lait sur le feu car elle a tendance à chiper ce qui est à sa portée, y compris ce qui se trouve sur le plan de travail ou la table.

Noa, la tête, calme et posée, suit son maître à la trace. Elle lui grimpe encore à plus de 20 kg le matin et le soir sur ses genoux et réclame des calins.

Elle monte à l'étage où on a fini par lui installer deux coussins. 

Elle aime aussi sortir dans le jardin et s'attaque volontiers aux arbustes pour en retirer des bâtons.

 

Toutes les deux sont des léchouilleuses de première et montrent leur affection du matin au soir.

 

Zhom a un travail à temps plein à présent car il dédouble les promenades.

Impossible de les sortir toutes les deux en même temps, elles n'obéissent absolument pas.

Prises individuellement c'est beaucoup plus simple.

 

Bon, je cause, je cause ......il faut que je me mette à la popotte.

Aujourd'hui, entre autre, c'est beignets ...

 

Je vous souhaite un bon jeudi et vous donne rendez-vous, demain, vendredi.

 

D'ici-là prenez soin de vous !

 

Lavandine