Pour faire plaisir à Choupinet, rien de plus facile : c'est de l'emmener au zoo !

Enfin c'est vite dire facile ............. mais dans le Lot et Garonne, les zoos ne sont pas légion. Tout au plus y trouve-t-on des parcs animaliers avec des chèvres, des poules, des lapins ....

 

Fin avril, nous l'avons donc emmené au zoo de Mulhouse.

Mulhouse, hein ... pas Toulouse .... Il a eu un peu de mal à comprendre surtout que le zoo de Toulouse ( à Plaisance-du-Touch), nous y avons été fin octobre. (Tiens je crois bien que j'oublié de faire un article !!!)

 

Mais pour une fois j'avais aussi une forte envie d'aller visiter ce zoo  ...

Savez-vous pour quoi ? ( je suis sûre que les Alsaciens le savent !!)

Lisez plutôt !  

 

Le secret avait été gardé depuis le début de l'hiver, même si les visiteurs du zoo de Mulhouse avaient bien remarqué l'absence de Sesi dans son enclos de l'espace Grand nord. Elle était isolée dans sa loge de maternité, et a donné naissance, le 7 novembre, a un ourson.

" Un énorme bonheur pour toute l'équipe du parc" s'enthousiasme Benoît Quintard, le vétérinaire. "Une grande fierté, aussi. C'est la concrétisation de plein d'années de travail sur cette espèce. Nous avons offert, avec l'aménagement de l'espace Grand nord, de bonnes conditions de retraite pour Tina, notre vieille femelle, et une projection vers l'avenir. L'enclos a été pensé pour accueillir des naissances. C'est un gros succès, grâce à l'accompagnement et nos connaissances des animaux. C'est hyper gratifiant", souligne le Dr Quintard.

Il s'agit historiquement de la deuxième naissance d'ours polaire viable en France, et une première pour Mulhouse. Et elle illustre parfaitement l'engagement du parc en faveur de la conservation "in situ" d'espèces grandement menacées. L'ours polaire est classé "vulnérable" par l'Union internationale pour la Conservation de la Nature.

Sesi et Vicks, le papa, tous deux âgés de 6 ans, sont arrivés des Pays-Bas en 2013. En 2015, deux oursons sont nés hors tanière, et n'ont pas survécu. L'équipe du parc a alors été très prudente, en 2016, lors des accouplements en mai. Sesi était surveillée de très près. Quand elle a commencé à prendre du poids (100 kg entre mars et juillet), conditions nécessaires pour une gestation, elle a été isolée dans la partie maternité de l'enclos. Chez l'ours polaire, la gestation est différée, pour permettre à la femelle de se mettre en bonnes conditions. Mise sur pause quelque temps, elle est réactivée dès que la femelle a les quantités de graisse suffisantes pour mener à terme sa grossesse (qui peut durer entre 5 et 9 mois) et à l'embryon de se développer. Bien à l'abri dans sa tanière, Sesi a alors mis bas, sous la surveillance, via une caméra, des soigneurs. Sans aucune présence de l'homme pendant de longues semaines.

Pour ne pas la stresser, et éviter soit qu'elle se désintéresse du petit, ou qu'elle l'écrase par accident, avec ses 360 kg (l'ourson pesait 400 g à sa naissance). Depuis quelques jours, les soigneurs se sont rapprochés. "Sesi est calme. Elle s'occupe très bien de son petit. On a repris l'entraînement médical. Elle est venue manger à la main. Elle sort de la niche de mise bas, et laisse venir le petit vers la grille. On lui redonne à manger, et l'ourson commence à croquer ce qu'on leur propose", se réjouit le vétérinaire. " Nous constatons un bel accompagnement de Sesi vers son ourson". Pour l'instant, maman et petit restent bien protégés dans leur loge. Si tout se passe bien, l'ourson pourrait faire ses premiers pas à l'extérieur à la fin du mois de février. Pour l'instant, un écran relié à la caméra a été installé devant l'enclos pour faire profiter les visiteurs de cette bonne nouvelle.

Aujourd'hui, à presque 3 mois, l'ourson pèse entre 5 et 12 kg. Il devrait être examiné dans les prochains jours, voire semaines, pour notamment connaître son sexe. A noter que les visiteurs pourront choisir entre quatre prénoms proposés, en cliquant sur le lien posté sur la page Facebook du zoo (Parc zoologique et botanique de Mulhouse). Et devront s'engager à effectuer quelques gestes pour lutter contre le réchauffement climatique. L'ourson pourra s'appeler, selon le vote, Nanuq (Ours polaire), Tikippuq (Il est arrivé), Inuuik (Anniversaire) ou Qipik (Édredon).

Myriam BOURGEOIS

(Est-Républicain du 01/02/17)

 

 

 

Nous avons découvert Nanuq avec sa maman dans leur enclos le matin en arrivant mais la lumière n'était pas au top.

Nous sommes revenus l'après-midi lors du nourrissage et nous avons vu un petit ourson qui avait déjà bien grandi et qui .... ne ressemblait pas à un ours polaire que nous avions imaginé blanc !

 

mulhouse 22 avril 17 (453)

mulhouse 22 avril 17 (455)

mulhouse 22 avril 17 (458)

 

 

Sesi était presque de la même couleur.

 

mulhouse 22 avril 17 (462)

 

Et Vick, le papa, enfermé dans un enclos à côté, est lui un bel ours blanc, quoique un peu maigrichon.

 

mulhouse 22 avril 17 (18)

 

Après le repas, direction le bain ....

 

Et voilà le résultat !

 

DSC_9586

DSC_9590

DSC_9589

DSC_9580

DSC_9581

DSC_9582

DSC_9583

DSC_9584

 

DSC_9587

 

 

Et si vous n'êtes pas encore saturés d'ours polaire, je vous conseille de regarder le reportage de Franceinfo en cliquant sur le lien suivant !   CLIC  ici  CLIC

 

 

 

 

Je vous montrerai à l'occasion d'autres photos du zoo mais pas tout de suite. J'ai plein d'autres choses encore sous le coude ....

 

Bon samedi et bon début de "pont."