Aujourd'hui, nous allons découvrir le logis royal,

bâti sur la pointe de l’éperon dominant la vallée de l’Indre, à quelques pas du donjon.

Il nous reste encore une petite heure. Le billet d'entrée à la forteresse inclus aussi celui au logis royal. Il faut donc en tenir compte quand on débute la visite, surtout hors-saison où les lieux ferment à 17h.

 

Le logis royal a été commencé par Charles VII qui ne voulait pas résider au donjon qu'il avait transformé en prison.

C’est l'une des résidences préférées des Valois pendant la guerre de 100 ans.

 

Voilà comment il nous apparait le soir depuis la ville basse. 

r9

 

Et le matin, alors que le soleil est déjà bien présent.

 

9

 

C'est de la terrasse, que l'on peut observer le mieux l'évolution de la construction à travers l'évolution des styles architecturaux. Le château est composé de deux logis : le logis édifié à partir d’une tour de guet existante, dite d'Agnès Sorel, du XIIIe siècle, par Charles VI le fol puis Charles VII qui s’y établit avec sa favorite.

 

9

 

Le logis vieux est un édifice gothique avec des tourelles crénelées reliées par un chemin de ronde.

Un haut-relief au-dessus de l'entrée représente la légende de Merlin et de la fée Viviane.

 

9

 

On doit à Charles VIII et Louis XII la construction du logis neuf à la fin du XVe et au début du XVIe siècle. 

Le logis neuf est bâti dans le style de la dernière période gothique avec sur la façade Ouest, une loggia aux arcatures en anse de panier.

Cette partie annonce déjà la Renaissance avec ses lucarnes aux frontons sculptés, surmontées de chiens de chasse, évoquant la distraction favorite des rois de France de cette époque.

 

9

 

 

Nous en faisons tout d'abord le tour pour prendre la mesure de l'ensemble.

Les différences architecturales se retrouvent aussi sur la façade opposée à celle de la terrasse, du jardin du promontoire.

Le logis neuf à gauche

 

9

 

Une colonne torse qui annonce bien la Renaissance.

 

9

 

La tourelle marque la séparation des deux logis.

 

9

 

Au fond, la collégiale St-Ours

 

9

 

Nous allons maintenant entrer dans l'édifice par la partie la plus ancienne.

L'escalier date du XIXème siècle.

 

9

9

9

 

 

L'escalier est orné de statues de chiens qui rappellent que pour les Valois, ce logis royal servait de rendez-vous de chasse.

 

9

9

 

 

Merci de m'avoir suivie !

Demain, nous entrerons ... si vous le voulez bien.

Mais d'ici-là, profitez bien du week-end à rallonge !