Cet article paraît plus tard aujourd'hui.

Il a d'abord fallu résoudre quelques problèmes soulevés par Sylvie, du blog sylvietoutcourt. 

Pour l'instant ça a l'air de fonctionner ....

Wait and see ...

 

ça fait très longtemps que je voulais m'arrêter à Blois pour visiter le château et la maison de la magie.

C'est chose faite ... enfin presque...

 

Vous vous souvenez du beau temps de Sully ?

Et bien, nous sommes le lendemain et la journée s'annonce grise et humide !

 

Nous abordons le château par sa face arrière. Voilà comme il nous apparaît tout d'abord ...

Grise comme le temps, la façade des loges avec ses baies en plein cintre témoigne du goût de François 1er pour la Renaissance italienne.

 

5

 

Vu de la place du château, ce n'est plus tout à fait le même aspect ... La pierre blanche a laissé la place à la briquette rouge...

Déjà plus chaleureux !

 

5

 

 

Au-dessus de l'entrée, la statue équestre de Louis XII nous accueille.

 

5

 

Sur le mur, un emblème peu connu (merci Yann d'en avoir parlé un jour !), celui du porc-épic, celui de Louis XII.

 

5

 

La cour intérieure du château est de forme rectangulaire et les bâtiments qui l'entourent témoignent de leurs propriétaires successifs.

Chacun y est allé de sa touche personnelle et les styles architecturaux se déclinent côte à côte.

 

Nous allons les découvrir en suivant l'ordre chronologique de construction.

 

La façade gothique se distingue le mieux de l'extérieur, à droite de l'entrée.

Du château médiéval construit par les comtes de Blois à partir du Xème siècle, il ne subsiste plus que la salle seigneuriale appelée aussi salle des états. C'est la plus grande salle gothique civile du début du XIIIème siècle conservée en France.

 

 

5

 

La façade gothique flamboyant que l'on doit à Louis XII (XVème-XVIème siècles).

Cette bâtisse abrite depuis 1868 le musée des beaux-arts.

 

5

 

Attenant au château, Louis XII a fait construire la chapelle St Calais.

 

5

 

L'aile Renaissance est magnifique (XVIème siècle). On la doit à François 1er.

Gros coup de coeur pour l'escalier à vis extérieur. 

 

5

5

 

La salamandre est présente partout ...

 

5

 

L'aile classique de Gaston d'Orléans (XVIIème siècle) est restée inachevée. Le chantier est interrompu en 1638 par la naissance du fils de Louis XIII  et marque la fin du rêve de monter sur le trône de Gaston d'Orléans.

 

5

5

 

 

Du pur classicisme

 

5

 

La façade qui donne sur la Loire et que vous pouvez apercevoir en arrivant à Blois


5

 

Avant de visiter l'intérieur du château, nous découvrons encore la tour du  Foix, vestige de la forteresse médiévale du XIIIème siècle qui protégeait le quartier du même nom.

 

 

5

 

Demain, nous entrerons dans ces 4 châteaux pour une longue visite puisque le temps maussade n'incitait pas à se presser !