À Muhlbach-sur-Munster, le samedi 15 octobre 2016, a eu lieu la fête de la transhumance.

Nous y étions, pour la première fois !

 

 

DSC_1744

 

Pour ne pas être en reste, nous sommes arrivés dès le vendredi après-midi et repartis le samedi en milieu d’après-midi.

 La transhumance est une tradition qui rythme la vie des marcaires vosgiens. (un marcaire est à l’origine, un domestique qui s'occupait des vaches et du fromage).

Quand les nuits, en automne, deviennent plus fraîches et que l’herbe se fait plus pauvre et plus rare, il faut préparer le troupeau pour la descente vers les fermes de la vallée. Les queues des vaches sont tondues et les belles cloches qui ornaient durant la belle saison les auberges sont décrochées, nettoyées et lustrées puis accrochées au cou des vaches.

 

DSC_1754

 

 Le matin, la messe œcuménique était animée par les cors des Alpes …. Nous les avons croisés plus tard dans la matinée car 9h30 pour un samedi matin, c’est un peu tôt quand même… faut pas pousser ....

 

DSC_1732

 

Les joueurs de cor ont revêtu l’habit traditionnel du marcaire de la vallée de Munster, à savoir la veste de coutil gris ou bleu , à manches courtes et le calot de cuir (Malkerkappala).

 

DSC_1730

 

Nous ne sommes pas restés longtemps à les écouter car le son du cor est pour moi quasi insupportable ! 

Il devait s’entendre d’une vallée à l’autre !

De toutes façons, il y avait bien d'autres choses à voir comme cet alambic ...

 

DSC_1753

 

ou la décoration du village.

 

DSC_1759

 

 

Un couple de personnes âgées, un peu cabot, surtout madame, en habit traditionnel, a bien voulu poser pour les touristes. La femme portait une jupe à plis, une chemise de lin, un foulard assorti à son tablier  ainsi que la coiffe, la Nawelhiwala.

 

DSC_1750

 

Les toupins sont de grosses cloches en tôle donnant un son grave. 

 

DSC_1748

 

Les clarines sont les cloches en bronze avec une boucle en métal. Elles s’offrent lors d’événements heureux (mariages, naissances …). De nos jours, les marcaires hésitent à laisser les cloches au cou de leurs vaches car elles ont tendance à s’envoler et pas qu’à Pâques et pas que pour Rome !

 

DSC_1745

 

Les premières vaches sont descendues la veille et attendent sagement dans leur pré pour ouvrir le bal … enfin la fête …

 

DSC_1728

DSC_1724

 

 Les troupeaux sont arrivés après le repas …. Il faut bien que les spectateurs remplissent un peu les caisses en se restaurant !

Ils descendent à tour de rôle avec un écart car ils n’ont pas le droit, pour des questions d’hygiène, de se côtoyer. 

 

DSC_1764

 

La vache de race vosgienne se reconnaît à sa robe de couleur noire et blanche tachetée. Une bande dorsale blanche s’étend de la nuque à la queue. La tête est généralement blanche, mouchetée, voire cendrée jusqu'au niveau des oreilles qui sont noires, tout comme les cornes, les naseaux et les sabots.

 

DSC_1780

DSC_1789