Une exposition itinérante du nom de l’ARCHE DE NOÉ CLIMAT s’est arrêtée Place de l’Etoile à Strasbourg jusqu’au 18 octobre, pour interpeller sur la situation climatique, à deux mois du sommet international de Paris.

L’idée vient de Ségolène Royale mais ce sont des mécènes qui financent le projet. La Fondation Schneider Electric, l’Oréal, Arkema, EDF, Fleury Michon et CFT ont mis la main à la poche pour  payer la fabrication et le transport de 140 statues multicolores, d’une hauteur de 2,10m,  en altuglas, matériau recyclable.

L’artiste Gad Weill a choisi ce matériau car il est recyclable mais aussi parce qu’il laisse passer la lumière.

 « Je souscris au discours de la ministre, l’écologie ne doit pas être punitive. Ceux qui ont un message de grisaille n’auront jamais l’adhésion de la population. J’ai horreur des discours sur la décroissance. Les « sachants » deviennent arrogants. L’espace public doit être un lieu d’expression des artistes. Moi, je m’adresse aux 85% de Français qui ne vont pas dans les lieux culturels, à la classe populaire. Les animaux ne doivent pas être tristes, ils sont flamboyants, surtout quand il y a du soleil. Ils n’ont pas de visage. Les striures doivent représenter l’adversité, qu’ils doivent lutter pour avancer. »

On peut aimer ou pas ces sculptures flashy et minimalistes. Ce n'est pas le plus important. Ce qui compte c'est le message de sensibilisation qui va avec. Les animaux sont des espèces menacées par le changement climatique. Les visiteurs sont invités à donner leur avis et idées sur les réseaux sociaux ( #ADNClimat)

 

cigogne

ane

chameau

cheval (4)

chien (3)

dauphin (1)

iguane

lama (7)

lion (2)

morse (2)

tortue (2)

 

Cette exposition nous a permis de réviser nos classiques et d’ici 2/3 jours, je vous solliciterai pour nous aider à en reconnaitre quelques-chien, charuns qui nous ont donné du fil à retordre.

En attendant, demain, nous serons le 15 du mois et il faudra attendre les 12 coups de midi pour voir apparaître l'article de la photo du mois sur la Lorgnette !