Oui, je sais que vous allez encore trouver que nous avons de curieuses traditions....,

qu'il y a des choses qui ne sont pas normales mais ce n'est pas à moi qu'il appartient ici de dire ce qui est normal et ce qui ne l'est pas.

Peut-être simplement clarifier les choses, surtout que c'est loin d'être limpide et il m'a fallu beaucoup de temps pour y voir clair.

 

En Alsace-Moselle, le vendredi saint est un jour férié ! Pourquoi ?

L’Alsace-Moselle est régi par le droit local. Quesako ? 

 

03 04 15 (1)

Ma nouvelle orchidée, offerte par mon amie

Le droit local, c’est un régime qui a été conservé dans les anciens territoires cédés et repris à l’Allemagne.

C’est le résultat de l’annexion de 1871. Pendant 47 ans, le droit français a été remplacé par la loi allemande. En 1919, lorsque l’Alsace et la Moselle sont redevenues françaises, certaines dispositions  étaient apparues ou avaient disparues en France. Pendant ce temps, les trois départements avaient aussi acquis des droits allemands. À leur retour, ils ont gardé les droits les plus favorables.

 

03 04 15 (2)

 

Les dispositions du droit local touchent à des domaines très variés, certains trè sérieux, d'autres moins et relevant presque de la boutade !

 - La réglementation professionnelle,

- Les établissements de crédit,

- L’existence de la faillite civile,

- La sécurité sociale,

- L’aide sociale dont sont chargées les communes,

- L’organisation de la justice et des tribunaux,

- Le numerus clausus pour les pharmacies (2500 en Alsace Moselle, 3000 ailleurs),

- Le droit de chasse,

- Le repos dominical,

- Le droit des associations,

- La production de vinaigre doux (3,8°), le fameux vinaigre Melfort qui jusqu’en 2005 n’avait pas le droit d’être exporté hors d’Alsace-Moselle.

- La circulation des trains à droite,

- Le droit des bouilleurs de cru dont la gratuité des 10 premiers litres,

- Le régime concordataire mis en place par Napoléon en 1801 et abrogé en 1905 par A. Briand

- La possibilité de traduire en allemand les professions de foi des tracts aux élections,

- Le non-droit au blasphème,

 

03 04 15 (3)

 

 Et le fameux vendredi saint ,« Karfreitag », à l’origine une fête protestante, qui nous vient d’Allemagne.